scellier
Publié le - 810 clics -

Réduire ses impôts et investir en même temps : quelles solutions ?

Alléger sa fiscalité est primordiale pour plusieurs raisons : augmenter son pouvoir d’achat et rentabiliser son portefeuille. Bonne nouvelle pour les investisseurs : vous pouvez défiscaliser tout en faisant fructifier votre patrimoine. De multiples solutions sont à portée de main afin d’y parvenir et les recommandations d’un conseiller en gestion de patrimoine sont souvent requises afin de tirer profit des meilleures stratégies. Dans cet article, nous vous présentons les différentes façons de défiscaliser.

 

Réduire son impôt en investissant dans l’immobilier locatif

Si vous êtes plutôt attiré par l’immobilier locatif, vous pouvez investir dans le neuf ou l’ancien tout en profitant des dispositifs existants. Dans le neuf, ce sera la loi Pinel qui répondra à vos attentes, avec une réduction allant de 12% à 21% en France métropolitaine, et jusqu’à 32% en outremer. Dans l’ancien, la loi Denormandie propose aussi les mêmes taux de réduction (uniquement en France métropolitaine). La loi Malraux s’adresse aux investisseurs séduits par les bâtis anciens classés patrimoine historique, et la défiscalisation est à hauteur de 22% à 30%. Toujours dans l’ancien, le dispositif du déficit foncier est calculé en fonction des charges diverses, y compris les travaux de rénovation.

Tous ces dispositifs sont accessibles dans un investissement en SCPI (sociétés civiles de placement immobilier), et plus précisément via les SCPI fiscales.

Le montage du démembrement de propriété permet d’échapper à l’imposition : il s’agit d’investir en nue-propriété pendant une certaine période, qui est fixée à l’avance. La pleine propriété n’est retrouvée qu’au remembrement et l’investisseur est assujetti au paiement de l’impôt foncier issu de l’usufruit récupéré.

La location meublée quant à elle, aboutit à une importante défiscalisation sur plusieurs années, provenant en partie de la déduction des charges et des amortissements sur l’immobilier et les équipements.

Les professionnels pourront aussi investir dans l’immobilier locatif pour réduire leur impôt sur les sociétés. Ils souscriront ainsi au dispositif Girardin IS outremer, étant d’ailleurs le seul qui réponde à ces attentes. Attention, car l’avantage issu du dispositif est purement d’ordre fiscal, pendant une durée ferme de 6 ans. Ce n’est qu’au-delà de cette échéance que l’investisseur pourra profiter pleinement de l’immobilier selon ses convenances.

 

Défiscaliser en investissant auprès de certaines entreprises

Certains secteurs d’activité peinent à connaître un essor durable et favorable ; c’est pourquoi l’État a conçu des dispositifs destinés aux investisseurs afin de relancer ces secteurs en difficulté. Ceux-ci consistent à réduire leurs impôts en soutenant les entreprises qui y sont éligibles. Exemple : celles œuvrant dans le secteur de l’industrie cinématographique et audiovisuelle via le dispositif SOFICA. Les entreprises innovantes sont également privilégiées par le biais des FIP et des FCPI. Parmi les meilleurs dispositifs défiscalisants figure la loi Girardin industriel outremer.

 

Alléger son imposition en plaçant son argent dans les actifs tangibles

D’autres actifs tangibles, bien moins connus, permettent de défiscaliser. On les appelle les investissements atypiques ; citons par exemple le vin, les œuvres d’art, les métaux précieux, les terres rares, les forêts, les voitures de collection, etc. Vigilance en ce qi concerne ces actifs, car leur rendement est élevé certes, mais les risques sont, eux aussi, importants.

 

Pour conclure, établir un plan de défiscalisation adapté à votre profil et à vos attentes est primordial pour investir au moyen des bon produits. Cela nécessite un accompagnement individualisé par votre conseiller en gestion de patrimoine, de préférence indépendant, car c’est celui qui est en parfaite connaissance de toutes les particularités des différents produits : rendements, liquidité, risques, fiscalité, investisseurs-cibles, etc.

Sachez également qu’il existe d’autres nombreuses sources de défiscalisation : faire des dons, employer du personnel de maison, déduire ses frais et charges, etc.