scellier
Publié le - 2348 clics -

Achat des parts SCPI par un crédit à la consommation ou un crédit immobilier

L’achat des parts d’une SCPI peut se faire de diverses manières. L’investisseur a par exemple la possibilité de passer par un crédit à la consommation non affecté ou plutôt par un crédit immobilier classique. Concernant le crédit à la consommation, les montants ne vont pas au-delà de 75 000 euros en général, et ces montants ont des durées maximales de 9 à 10 ans. Quant au crédit immobilier, il permet le financement d’achats plus importants.

Calcul du montant maximal dans le cadre de ces crédits

Lors de la mise en place du dossier de l’investisseur, un calcul du montant maximal empruntable est fait, en vérifiant que les mensualités de remboursement ne vont pas au-delà de 33 % des revenus de l’emprunteur concerné. Cette règle est d’ailleurs celle appliquée au niveau d’un crédit classique qui vise à financer l’achat d’une résidence principale. Il faut noter par ailleurs qu’il n’est pas exclu que soit pris en compte, tout ou une partie des loyers futurs que la SCPI versera dans la démarche de calcul de la solvabilité du souscripteur.

Différence tarifaire entre crédit à la consommation et crédit immobilier

Cette différence dépend du profil de l’investisseur et des SCPI. Généralement lorsqu’il s’agit d’un crédit sur 10 ans, les taux appliqués varient entre 2,8 et 3,4 % en ce qui concerne un crédit à la consommation. Et s’il s’agit d’un crédit immobilier, ce taux d’emprunt tourne autour de 3,1 %. Il faut cependant faire attention lors de l’achat de parts de SCPI avec un crédit à la consommation. Le souscripteur devra s’assurer que ses intérêts seront déduits de ses revenus fonciers, chose automatique avec un crédit immobilier. Il lui faut pour cela apporter une preuve aux services fiscaux afin d’indiquer que son crédit a bel et bien servi à faire le financement d’un achat immobilier, avec une « lettre d’affectation » à l’appui.