scellier
Publié le - 2792 clics -

Investir à crédit un ehpad

Par définition, l'EHPAD est un Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes récent en France mais qui existe depuis le Moyen-âge.

Investir en EHPAD

Investir en EHPAD est une solution intéressante pour avoir des revenus complémentaires, pour défiscaliser, pour réduire son imposition ou encore pour préparer sa retraite. Peu connue, cette solution est pourtant accessible aux particuliers. Cependant, les EHPAD associatifs et publics ne permettent pas d’investissement. Il faut donc se tourner vers les EHPAD privés commerciaux qui ont un statut de résidence de service, on peut donc investir en tant que Loueur meublé non professionnel. Le principe de l’investissement en EHPAD est simple : il vous faut acheter une chambre dans l’une des résidences. Il convient néanmoins de se renseigner sur la meilleure résidence et sur la meilleure forme d’acquérir la chambre médicalisée. Pour un investissement à credit pas cher : Perception de revenus non imposables pendant près de 30 ans. Financement à crédit amortissable sur 15 ans : revenus non imposables pendant 28 ans puis abattement de 50 % sur le revenu perçu à partir de la 29ème année. Financement à crédit amortissable sur 20 ans : revenus non imposables pendant 30 ans puis abattement de 50 % sur le revenu perçu à partir de la 30ème année.

Avantage et contrainte de l’investissement à crédit en EHPAD

Les avantages pour investir en EHPAD sont nombreux, on trouve déjà l’avantage du bail commercial mais également un avantage de sécurité quant au marché. En effet, le marché est sur du fait du vieillissement de la population, la demande est forte pour une offre limitée. Les taux d’occupation varient entre 95% et 100% ce qui vous assure de la viabilité de l’investissement, même si le gestionnaire est considéré comme votre locataire. La contrainte la plus importante serait que le gestionnaire de l’EHPAD fasse faillite, car il est très difficile de trouver quelqu’un avec les mêmes qualifications et l’établissement serait alors laissé au dépourvu. Si le gestionnaire s’en va, l’établissement ne vaut plus rien, c’est un risque à prendre en considération même si il est faible. On peut également noter que le prix d’acquisition est relativement important et qu’il demande un effort financier.